Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Back off

Wall Street Journal

Obama Expresses Sympathy for New Greek Government

U.S. President Said There Are Limits to How Far European Creditors Can Press Athens

Devant le harcèlement financier que subit la Grèce depuis de nombreuses années, le président Obama a décidé de mettre les pieds dans le plat de l’Europe. Il soutien la Grèce dans ses exigences d’effacer une partie de sa dette et de trouver un compromis pour l’avenir. L’arrivée au pouvoir du mouvement Syriza inquiète les places boursières et les gouvernements qui voient un effritement de l’Europe. Alors le gouvernement américain, comme il le fait souvent, n’hésite pas à intervenir dans nos affaires et d’indiquer surtout à l’Allemagne et à la France qu’il y a des limites à ne pas franchir.

Cet interventionnisme ne plait pas aux dirigeants européens et surtout pas à la troïka, BCE, commission européenne et FMI. On parle même de la dissolution de ce trio pour apaiser les esprits en Europe et tenter de faire basculer les pays hésitants vers le centre. L’extrême gauche et l’extrême droite mettent à mal l’ossature politique de l’Europe.

Peut-être est-il temps de secouer le cocotier trop longtemps tenu par les mêmes partis qui s’usent au fil du temps ?

Le mot " limites" semble être le mot à la mode. Nous verrons avec Marine le Pen comment elle utilise le mot. C'est aussi le chant du gouvernement. Faut-il instaurer des limites, genre garde-fous dans nos activités et nos propos? Devons-nous sur ce blog établir un périmètre de sécurité pour rester à l'abri des coups? Sleazer dit NON

Partager cet article

Repost 0